QUELQUES VERSETS DISTINCTIFS SUR LA MAGIE ET LA SORCELLERIE

Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

Galates 5 : 19-21

Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs.

Luc 5 : 32

Quelques versets distinctifs sur la magie et la sorcellerie, sans omettre de mentionner explicitement le Seigneur Jésus-Christ, qui est, en fait, le véritable destructeur des œuvres du diable.

JÉSUS-CHRIST EST VIVANT! (Apocalypse 1 : 18)

Esaïe 8: 19-20

Si l’on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants? A la loi et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple.

Exode 7 : 11-12

Mais Pharaon appela des sages et des enchanteurs; et les magiciens d’Égypte, eux aussi, en firent autant par leurs enchantements. Ils jetèrent tous leurs verges, et elles devinrent des serpents. Et la verge d’Aaron engloutit leurs verges.

Nombres 23 : 23

L’enchantement ne peut rien contre Jacob, Ni la divination contre Israël; Au temps marqué, il sera dit à Jacob et à Israël: Quelle est l’œuvre de Dieu.

Jérémie 27 : 9-10

Et vous, n’écoutez pas vos prophètes, vos devins, vos songeurs, vos astrologues, vos magiciens, qui vous disent: Vous ne serez point asservis au roi de Babylone! Car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent, afin que vous soyez éloignés de votre pays, afin que je vous chasse et que vous périssiez.

Esaïe 44 : 24-25

Ainsi parle l’Éternel, ton rédempteur, Celui qui t’a formé dès ta naissance: Moi, l’Éternel, j’ai fait toutes choses, Seul j’ai déployé les cieux, Seul j’ai étendu la terre. J’anéantis les signes des prophètes de mensonge, Et je proclame insensés les devins; Je fais reculer les sages, Et je tourne leur science en folie.

Lévitique 20 : 6

Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple.

Exode 22 : 18

Tu ne laisseras point vivre la magicienne.

1 Chroniques 10 : 13-14

Saül mourut, parce qu’il se rendit coupable d’infidélité envers l’Éternel, dont il n’observa point la parole, et parce qu’il interrogea et consulta ceux qui évoquent les morts. Il ne consulta point l’Éternel; alors l’Éternel le fit mourir, et transféra la royauté à David, fils d’Isaï.

Lévitique 20 : 27

Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort; on les lapidera: leur sang retombera sur eux.

Michée 5 : 12

J’exterminerai de ta main les enchantements, Et tu n’auras plus de magiciens;

Deutéronome 18 : 9-12

Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.

Ézéchiel 13 :  18

Tu diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Malheur à celles qui fabriquent des coussinets pour toutes les aisselles, Et qui font des voiles pour la tête des gens de toute taille, Afin de surprendre les âmes! Pensez-vous surprendre les âmes de mon peuple, Et conserver vos propres âmes?

Actes 13 : 6-11

Ayant ensuite traversé toute l’île jusqu’à Paphos, ils trouvèrent un certain magicien, faux prophète juif, nommé Bar Jésus, qui était avec le proconsul Sergius Paulus, homme intelligent. Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul, et manifesta le désir d’entendre la parole de Dieu. Mais Élymas, le magicien, car c’est ce que signifie son nom, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. 
Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint Esprit, fixa les regards sur lui, et dit: Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur? Maintenant voici, la main du Seigneur est sur toi, tu seras aveugle, et pour un temps tu ne verras pas le soleil. Aussitôt l’obscurité et les ténèbres tombèrent sur lui, et il cherchait, en tâtonnant, des personnes pour le guider.

Actes 16 : 16-18

Comme nous allions au lieu de prière, une servante qui avait un esprit de Python, et qui, en devinant, procurait un grand profit à ses maîtres, vint au-devant de nous, et se mit à nous suivre, Paul et nous. Elle criait: Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très Haut, et ils vous annoncent la voie du salut. Elle fit cela pendant plusieurs jours. Paul fatigué se retourna, et dit à l’esprit: Je t’ordonne, au nom de Jésus Christ, de sortir d’elle. Et il sortit à l’heure même.

Actes 19 : 18-19

Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu’ils avaient fait. Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde: on en estima la valeur à cinquante mille pièces d’argent. 

Apocalypse 21 : 8

Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Galates 5 : 19-21

Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu.

JÉSUS-CHRIST, LE DESTRUCTEUR DES ŒUVRES ET DES ARMES DU DIABLE

1 Jean 3 : 8

Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable.

Colossiens 2 : 14

Jésus-Christ a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

Éphésiens 1 : 19-21

Et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.

Philippiens 2 : 9-11

C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est audessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Apocalypse 12 : 11

Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

Luc 5 : 32

Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs.

1 Jean 5 : 3-5

Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi. Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu?

Veuillez faire cette prière si vous n’êtes pas encore né de Dieu, en esprit :

Père Céleste, je viens à Toi au nom de Jésus-Christ, ton fils unique que tu as donné au monde afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle (Jean3 :16). Ta parole dit : « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, a ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, les quels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu » ensuite, elle dit : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauve (Jean 1 :12, Romains 10 :9) ». Sur ces paroles, je te demande de pardonner mes offenses et de me purifier par le sang de Jésus. Je reçois, dans mon cœur, Jésus-Christ de Nazareth, comme mon Seigneur et Sauveur personnel. Je confesse de ma bouche Le Seigneur Jésus, et je crois dans mon cœur que Dieu l’a ressuscité des morts.

Je suis maintenant sauvé et né de nouveau par la puissance du Saint-Esprit. Merci beaucoup Père Éternel de m’avoir pardonné, sauvé et donné la vie éternelle au nom de Jésus. Amen

2 Corinthiens 2 : 14

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance!

TKM

ÉLISEE, LE PROPHÈTE QUI A REҪU UNE DOUBLE PORTION DE L’ESPRIT

Il prit le manteau qu’Elie avait laissé tomber, et il en frappa les eaux, et dit: Où est l’Eternel, le Dieu d’Elie? Lui aussi, il frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et Elisée passa.

2 Rois 2: 14

Car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit avec mesure. Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. 

Jean 3: 34-35

Élisée, le prophète qui a reçu une double portion de l’Esprit.

Il existe une ressemblance frappante entre la vie d’Élisée et celle d’Elie. Non seulement leurs noms se ressemblent, mais encore il existe une grande similitude entre les évènements de leurs vies respectives. Il s’agit bien de figures jumelles dans l’histoire juive.

Parallèle entre les deux prophètes

Tous deux:

-frappent les eaux du Jourdain et le traversent à sec (2 Rois 2. 8; 2.14).

-font apparaitre de l’eau pendant la sècheresse (1 Rois 18. 41-45; 2 Rois 3.9-20).

-ressuscitent un fils unique (1 Rois 17.17-24 ; 2 Rois 4. 18-35).

-accomplissent des miracles en faveur de personnes habitant hors d’Israël (1 Rois 17. 9-16; 2 Rois 5.1-15)

-prononcent des jugements sur des rois (1 Rois 21.19-22; 2 Rois 8.7-10).

-font venir la vengeance sur les incrédules (2 Rois 1.9-12; 2. 23-25).

En dépit de la ressemblance existant entre les miracles accomplis par les deux prophètes, Élisée n’a pas été un simple écho de son ardent prédécesseur. Il existait une grande différence entre les caractères des deux hommes et leurs attitudes.

Elie était un homme solitaire comme Jean-Baptiste. La majeure partie de sa vie a été un combat infructueux contre les maux de son temps, et il a traversé des moments de profond découragement.

Élisée était diffèrent. En recevant « double portion de l’Esprit », il a été rendu capable de mener une vie triomphante, tout en se mêlant aux gens de son époque. Rien n’indique qu’il se soit jamais plaint, qu’il ait fui ses ennemis, ou qu’il ait perdu courage. Même sur son lit de mort, il semble qu’il ait été rempli de puissance, car il a donné ses ordres au roi. Il est mort en vainqueur (2 Rois 13 : 14-19) et a eu une merveilleuse influence posthume (2 Rois 13 : 20-21).

Sa réception d’une double portion de l’Esprit est démontrée par le fait qu’il a reçu une vie victorieuse, et aussi qu’il a accompli un bien plus grand nombre de miracles que n’importe quel prophète, à l’exception de Moïse.

Leçon particulière de sa vie : la puissance de la grâce divine.

Le Nouveau Testament nous parle du Seigneur Jésus-Christ comme étant le Fils de l’homme qui a reçu, auprès du Père, l’Esprit sans mesure (Jean 3.34; Actes 10.38; Luc 4 : 18; Colossiens 2 : 9, Luc 3 : 16). En outre, il a le pouvoir de baptiser dans l’Esprit afin de placer chaque croyant né de nouveau dans son « corps mystique » (1 Corinthiens 12.13 Actes 1 :8, Actes 2 :4).

La Bible atteste encore que le monde entier ne saurait contenir les livres qu’on écrirait sur ce que le Seigneur Jésus-Christ a fait pendant son ministère terrestre (Jean 21.25 ; Jean 20.30). Le Christvivant aux siècles des sièclescontinue d’opérer un nombre incalculable de miracles au-delà de toute comparaison spirituelle, et de toute logique humaine (1 Pierre 3.22; Apocalypse 1.17-18). Il est plus que prophète. Il est le Messie, le Fils du Dieu vivant.

Bible Thompson et TKM

LE BAPTÊME CHRÉTIEN

« Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisé ? Et ils répondirent : du baptême de Jean. 

Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom de Jésus. »

Actes 19 :3-5

« Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. »

Marc 16: 15-16

Christ a institué deux cérémonies que la plupart des Églises appellent sacrements. Il s’agit bien de la Sainte Cène et le baptême (Marc 16 :16, Matthieu 26 :29, Luc 22 :19-20).

Le baptême de Jean Le Baptiste

Son baptême était probablement le précurseur direct du baptême chrétien et une adaptation des bains rituels juifs. Il est certain que quelques-uns des disciples de Jésus ont été baptisés par Jean (Jean 1 : 35) et il semble qu’ils ont constitué cette pratique au début du ministère de Jésus (Jean 3 : 22; 4 : 1).

Le baptême de Jean Baptiste, auquel le Seigneur Jésus s’est soumis, était tout d’abord un témoignage de repentance mais aussi une préparation en vue de la venue du Messie, symbolisant le jugement qu’il allait apporter; ce serait comme une immersion dans le flot de l’Esprit de feu de Dieu (Mattieu 3 : 11).

Le baptême de Jésus-Christ

Il exprimait sa consécration à la volonté de Dieu et à son ministère. C’ était peut-être aussi l’expression de son identification totale avec son peuple. Après son baptême, l’Esprit vint sur lui (Matthieu 3 : 13); certains ont vu en cela un modèle du baptême chrétien d’eau et d’Esprit mais les évangélistes ne retiennent pas ces deux évènements sous le terme unique de « baptême ». Veuillez voir la vidéo au bas de la page.

Le baptême dans les livres des Actes

Le baptême des premiers convertis exprimait leur repentance et leur foi (Actes 2 :38). Il était administré « au nom de Jésus » (Actes 2 : 38, Matthieu 28 : 19) et était quelque fois accompagné de l’imposition des mains en signe d’acceptation par l’Église (Actes 8 :14). La relation entre le baptême d’eau et le don de l’Esprit est débattue.

Pour les premiers chrétiens, ce qui importait avant tout était la présence évidente de l’Esprit et le baptême jouait un rôle important en cela, mais on ne peut affirmer qu’il y avait un point de vue unique à ce sujet.

Le baptême dans les lettres de Paul

D’après 1 Cor 1 : 13, Paul souligne que le baptême est administré au nom de Jésus; dans Éphésiens 4 : 5, il considère le baptême comme l’une des bases de la communauté chrétienne.

Dans Romains 6 : 5 et Colossiens 2 : 12, il évoque le symbolisme du baptême : celui-ci est la mort à l’ancienne vie, dans l’identification avec le Christ. Paul le décrit comme un processus qui dure toute la vie (Galates 2 : 20, Philippiens 3 : 10). Il semble avoir compris cette purification au sens spirituel et non sacramental. A ceux qui voulaient que les chrétiens soient circoncis, il oppose la foi et non le baptême; ce qui importe, c’est la réalité de l’Esprit reçu par la foi (Galates 3 : 1-4,7).

La foi et le baptême

Le baptême d’eau n’agit pas de façon magique : il présuppose la foi en Jésus-Christ chez celui qui le demande : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé » (Marc 16 :16). « Ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités avec en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts » (Colossiens 2 :12).

La pratique dans le Nouveau Testament

Le Nouveau Testament ne nous présente aucun exemple de baptême d’enfant. Bien au contraire, il nous montre que sur sa profession de foi individuelle que chacun est baptisé (Actes 2 :38,41). Ce sont des adultes qui, ayant cru, passent par les eaux du baptême (Actes 8 : 5, 12).

En Marc 16.16, les conditions du salut sont ainsi indiquées : « celui qui (1er) aura cru et qui (2e) aura été baptisé, et celui qui n’aura pas cru sera condamné ». Vouloir baptiser les enfants revient donc à renverser l’ordre divin. Il n’est pas dit : « celui qui n’aura pas été baptisé sera condamné ».

Le livre des Actes nous apprend encore que le baptême se pratique par immersion totale (Actes 8 : 37-39) comme c’était déjà le cas pour le baptême de Jean Baptiste (Matthieu 3 : 16).  C’est d’ailleurs le sens de ce mot. Le mot grec baptizô veut dire « plongerimmergersubmerger ». Il ne saurait donc être question d’aspersion ou d’infusion. En outre, lorsqu’on a reçu un baptême illégitime ou incomplet, on doit être rebaptisé (Actes 19 : 3-5).

Houlette du Berger- NDB- TKM

LES PUBLICAINS DANS LE NOUVEAU TESTAMENT

Et Jésus leur dit: je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le Royaume de Dieu.

Matthieu 21 : 31

 Et Jésus leur dit: je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le Royaume de Dieu . (Matthieu 21:31)

Publicain : Dans l’empire romain était un personnage préposé à la perception des impôts et des droits de passage sur les marchandises que l’on transportait d’un territoire à l’autre.

Le fermier en chef exigeait des contribuables des sommes supérieures à celles qu’il versait au trésor public. L’État Romain l’y autorisait. Aucune loi ne protégeait les contribuables contre les exactions. Excepté quelques personnages honnêtes, les publicains volaient (Luc 3 : 12,13 ; 19.8).

Dans toutes les provinces, toutes les classes les détestaient, sauf peut-être les gouverneurs romains, qui souvent s’entendaient avec eux pour extorquer l’argent des contribuables. Le collecteur d’un territoire conquis par les Romains était parfois originaire de ce pays, auquel la plupart de péagers subalternes appartenaient.

Le juif Zachée parait avoir exercé les fonctions de percepteur-chef d’impôts à Jéricho (Luc 19 : 1-9).  Le juif Matthieu (Levi), par contre, était chargé ,par le fermier général, de recueillir les taxes de Capernaum (Matthieu 9 :9; Marc 2 :14; Luc 5 : 27). Les juifs n’admettaient point que l’un de leurs fût agent des Romains et levât des impôts pour un gouvernement païenLe publicain juif était exclu de la société de ses compatriotes ; ses amis subissaient le même sort. Les publicains étaient perçus comme des « collabos », des agents des occupants romains.

L’attitude du Seigneur Jésus avait bien choqué les juifs conformistes, car on l’accusait de manger avec des péagers et des pécheurs (Matthieu 9 : 10-13; 11.19). Cependantle Seigneur Jésus a appelé Matthieu, qui était l’un d’eux, à l’apostolat (Matthieu 9.9). 


Les cas de Zachée (Esaïe 55 : 6-7) qui cherchait à voir le Seigneur Jésus, et de Matthieu appelé pendant qu’il était assis au lieu des péages, enseignent aux pécheurs impénitents la nécessité de sceller, en Jésus-Christ, une réconciliation sincère et définitive avec l’Éternel, ainsi que les communautés auxquelles ils appartiennent (Luc 19 : 10).

Comme le Seigneur Jésus a appelé Matthieu à le suivre pendant qu’il vaquait à ses occupations, il vous lance, aujourd’hui, le même appel au salut et au service au cas où vous ne l’auriez pas encore fait. Je vous exhorte à faire de cet instant, un moment de nouveau départ dans la force incomparable de la grâce divine décrétée, à la croix, par le sang de notre Seigneur Jésus-Christ, le grand Vainqueur de la mort. Il vous fait, dans l’immédiat, la grâce de devenir son enfant, et d’avoir corollairement accès à Son royaume éternel et incorruptible.
Si vous répondez par l’affirmative à cet appel au salut et au service, je vous invite, par cette prière, à accepter et à confesser de votre bouche, avec foi, le Seigneur Jésus.

 Au moyen de cette prière faite avec foi, accompagnée d’une promesse de restitution si votre cas s’apparente à celui de Zachée (le cas de Zachée, Luc 19 : 1-9), le Seigneur Jésus-Christ vous pardonnera et élira domicile dans votre vie pour en être le Seigneur et Sauveur.

 NDB-TONY KUNSENDE


Quelques versets liés au contenu de cet article :


Matthieu 9 : 9-11
De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit: Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : pourquoi votre maitre mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie?

Matthieu 11 : 18-19

Car Jean est venu, ne mangeant ni ne buvant, et ils disent: Il a un démon. Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses œuvres.

Luc 3 : 12-14
Il vint aussi des publicains pour être baptisés, et ils lui dirent: Maître, que devons-nous faire? Il leur répondit: N’exigez rien au-delà de ce qui vous a été ordonné. Des soldats aussi lui demandèrent: Et nous, que devons-nous faire? Il leur répondit: Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde.

Luc 19 : 8-10
Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadruple. Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham. Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

Hébreux 12 :1
Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte.

Esaïe 55 : 6-7
Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve; Invoquez-le, tandis qu’il est près.

Matthieu 20 :16 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.

LA CORRUPTION

Dans la bible, le terme corruption, qui traduit les mots grecques phtora et diaphtora, décrit le caractère passager ou le dépérissement de la création (sa ruine éternelle, Galates 6.8).

Dieu seul est incorruptible (grecque. Aphthartos, Romains 1 :23).

Les êtres vivants, qui meurent et dont les corps se décomposent, sont corrompus (grecque phthartos, Actes 2 : 27; 13 :35).

Dans l’A.T, les animaux malformés étaient corrompus (ou impurs) et de ce fait, impropres au sacrifice (Lévitique 22 : 25).  Les cœurs dépravés par le péché sont corrompus et entrainent les hommes dans des actes répréhensibles causant leur perte (Romains 8 : 21; 2 Pierre 2 :12,19).

« Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs », dit 1 Corinthiens 15 : 33.

Le Seigneur Jésus-Christ est donc l’agneau de Dieu qui est venu au monde réparer les cœurs dépravés en brisant le pouvoir de la corruption par sa mort à la croix. La résurrection du Christ atteste à tout l’univers et au monde spirituel que Jésus Christ, par son sang , a bel et bien proclamé l’année de grâce du Seigneur. Comme l’a dit l’apôtre Paul, dans son épitre aux Romains, les chrétiens nés de nouveau sont indéniablement affranchis de la loi du péché et de la mort par la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ (Romains 8 :2). Partant de ce fait, la foi en Christ donne aux croyants persévérants l’accès au Royaume incorruptible de notre Dieu (Éphésiens 1 : 4; 5 : 27).

  Quelques versets sur la corruption

Genèse 6 : 12

Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre.

Lévitique 22 : 25

Vous n’accepterez de l’étranger aucune de ces victimes, pour l’offrir comme aliment de votre Dieu; car elles sont mutilées, elles ont des défauts: elles ne seraient point agréées.…

Psaumes 53 : 1

Au chef des chantres. Sur la flûte. Cantique de David. L’insensé dit en son cœur: Il n’y a point de Dieu! Ils se sont corrompus, ils ont commis des iniquités abominables; Il n’en est aucun qui fasse le bien.

Proverbes 6 : 12

L’homme pervers, l’homme inique, marche la fausseté dans la bouche;

Ésaïe 1 : 4

Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquités, A la race des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l’Éternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël. Ils se sont retirés en arrière.

Actes 13 : 36-37

Or, David, après avoir en son temps servi au dessein de Dieu, est mort, a été réuni à ses pères, et a vu la corruption. Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas vu la corruption.

Romains 1 : 23

Et ils ont changé la gloire de Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.

Romains 8 : 20-21

Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle sera aussi affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

Éphésiens 5: 26

Afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

NDB-TKM

PRIÈRES DE GUÉRISON, AU NOM DE JESUS (1)

” Il dit: Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Egyptiens; car je suis l’Eternel, qui te guérit.”

Exode 15: 26

“lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.”

1 Pierre 2: 24

Poussés par l’amour fraternel, nous encourageons ceux qui sont fatigués et accablés de maladies à fixer leur regard sur le SeigneurJésus-Christ, le chef et le consommateur de notre foi (Hébreux 12.2, Matthieu 9 : 29, Matthieu 8 : 17), qui a pris nos infirmités, et s’est chargé de nos maladies, y compris les plus graves.

N’oublions surtout pas le caractère immuable de notre Dieu qui guérit aujourd’hui comme il l’a fait autrefois selon sa souveraineté (Exode 3 : 14, Hébreux 13 :8). Rien n’est impossible à notre Dieu. La souffrance d’un frère ou d’une sœur est la souffrance de toute la communauté à laquelle ils appartiennent, car nous sommes un en Jésus-Christ, le chef et le fondateur de l’Église. Partant de cette vérité, l’Esprit de Christ dans l’épitre de Jacques recommande aux malades de voir les anciens dans leurs églises locales respectives afin de recevoir l’onction de guérison au nom du Seigneur par une prière de foi (Jacques 5 : 14-15).

Dans le même registre, il est plus qu’important de souligner que toute maladie n’est pas forcément le produit d’un péché individuel même si l’on sait que la maladie est entrée dans ce monde à cause du péché (Job 2 : 5-7, Genèse 2 : 17, Romains 5 : 12,17).  Il sied d’évoquer, à titre exemplatif, les cas de Job éprouvé par la maladie, et de l’aveugle-né choisi par le Seigneur pour manifester la gloire divine (Job2 : 1-10, Jean 9). Nous allons développer ces exemples dans nos prochains articles sur la maladie et la guérison.

Ce message s’adresse aussi au malade qui n’est pas encore en Christ, notre Seigneur; si vous vous retrouvez dans ce cas précis, je vous demanderai donc de recevoir d’abord Jésus-Christ, par la prière, comme Seigneur et Sauveur personnel de votre vie, car le fait de naitre en Christ va effacer toute condamnation qui pesait contre votre âme et vous affranchira de la loi du péché et de la mort (Romains 8 : 1-2).  La nouvelle naissance en Christ vous donnera ainsi accès à son Royaume de gloire (Jean 3 :3)!

 Paroles-prières à méditer et déclarer avec foi afin que la grâce de la guérison brise tout sceptre de condamnation se manifestant sous forme de maladies et d’infirmités contraire à la volonté de Dieu.  Veuillez adapter ses prières en fonction de ce que vous voulez que le Seigneur fasse pour vous en tenant compte , bien sûr, de spécificités de chaque maladie ou infirmité (voir ci-dessous).


  • L’Éternel Dieu des armées pardonne toutes mes iniquités et guérit toutes mes maladies, au nom de Jésus (Psaumes 103.3).
  • Jésus-Christ en moi me guérit de toutes formes de maladies, en son nom, car c’est bien lui le Christ, mon Seigneur qui a brisé le pouvoir du péché et de la maladie à la croix (Jean 1.12, Romains 10.9).
  • Nous sommes guéris par les meurtrissures de notre Seigneur Jésus-Christ (Ésaïe 53.5). Je lave, par la foi, toutes les parties de mon corps (cellules, tissus, organes, appareils, organisme) dans le sang de Jésus, au nom de Jésus.
  • Je renverse et détruis tout autel et forteresse de maladies dressés contre ma destinée, au nom de Jésus (2 Corinthiens 10 : 4).
  • Je déclare sans effet toute arme de maladie forgée contre ma santé, au nom de Jésus (Esaïe 54 : 17).
  • Je brise, par le feu de Dieu, tout cycle de maladie physique et spirituelle hérité de mes ancêtres, au nom de Jésus (Ésaïe 9 : 4, Ésaïe 10 :27, Matthieu 11 : 28).
  • Tout joug de maladies (spirituelles et physiques) et d’infirmités monté contre ma vie est brisé par l’onction de Dieu, au nom de Jésus (Esaïe 10 :27).
  • Mon corps n’est pas l’adresse de maladies ni d’infirmités, au nom de Jésus (Jean 8 : 17, Luc 13 : 10-17).
  • J’invoque le sang de Jésus pour arrêter toute prolifération anarchique de cellules dans mon corps, au nom de Jésus (Ésaïe 53 : 5, 1 Pierre 2 : 24). Cas spécifique de cancer
  • Sang de Jésus, répare et guéris tous les dégâts causés par la maladie dans mon corps, âme et esprit, au nom de Jésus.
  • Je révoque, au nom de Jésus, tout décret de condamnation de ma vie par la maladie (Colossiens 2.14; Romains 8 :1-2)
  • J’ai le don de la foi comme le centenier romain : un mot de mon Seigneur Jésus-Christ suffit pour ma guérison (Matthieu 8.10)!
  • Je prendrai toujours soin de mon corps et de ma vie, car je suis le temple du Saint-Esprit, au nom de Jésus (1 Corinthiens 3. 16-17).
  • Je reçois le miracle de la guérison par la puissance du Saint-Esprit, au nom de Jésus (Matthieu 8 : 10, Matthieu 9 : 22).

Ces prières de guérison n’excluent pas l’intervention de la médecine.

Que la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence garde nos cœurs ainsi que nos pensées en Jésus-Christ. Le Seigneur revient bientôt!

NDB-Tony Kunsende

LE SANG DE JÉSUS A FAIT ÉCLATER LE JOUG DE L’ENNEMI

« Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, je vous donnerai le repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. »

Matthieu 11 : 28-29

Selon le dictionnaire, le joug est une pièce de bois utilisée pour atteler les animaux de trait. Joug simple ou double. Joug de tête, de garrot.

Au sens figuré, le même terme synonyme de fardeau ou lien, veut dire sujétion.

 La compréhension du joug dans la Bible est relative à celle qu’on se fait de la délivrance. Pour cette raison, il est important de rappeler qu’à la suite du péché commis par le premier homme, le diable et ses démons ont imposé aux humains des jougs écrasants en les soumettant à une rude servitude du péché et de la mort. Le Christ, en revanche, oint du Saint-Esprit et de force est venu libérer l’humanité, du moins ceux qui croient en son œuvre salvatrice, de tout fardeau de vanité sous lequel elle ployait (Actes 10 : 38, Romains 5 : 18-21).

Par son Sang versé à la croix pour nous racheter, le Seigneur JésusChrist décréta de manière absolue, en son nom, la délivrance aux captifs. En Jésus, le grand pasteur des brebis, les vrais adorateurs ne peuvent aucunement être captifs des œuvres du diable ou contrôlés par des démons.

Aucun esprit ne pourra nous nuire aussi longtemps que nous nous laisserons conduire par l’Esprit du Seigneur au moyen de sa parole toute puissante! Ainsi, quiconque croira sincèrement en Jésus-Christ comme son Sauveur sera libéré du joug du péché et de la mort. Le sang de l’agneau de Dieu, notre Rédempteur, le Destructeur des œuvres du diable, a brisé de manière irrémédiable le sceptre avec le joug de la malédiction. Apocalypse 1 : 5-6; Romains 8 : 1, 33-34; Apocalypse 12 : 11

« Venez à moi, vous tous qui êtes chargés et fatigués, je vous donnerai le repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. », continue de dire Jésus, dans Matthieu 11 : 28-29, à tous ceux qui sont accablés sous le fardeau de tourments.

Les versets ci-après, relatifs au joug, alimenteront davantage notre foi dans ce monde où l’imposture du diable bat son plein en ces temps de la fin par le truchement de faux docteurs de l’évangile. 

Quelques versets distinctifs relatifs au joug dans la Bible

Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d’Égypte, qui vous ai tirés de la servitude ; j’ai brisé les liens de votre joug, et je vous ai fait marcher la tête levée. Lévitique 26 : 13

Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l’opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian. Esaïe 9 : 4

En ce jour, son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, Et son joug de dessus ton cou; Et la graisse fera éclater le joug. Esaïe 10 : 27

En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, Je briserai son joug de dessus ton cou, Je romprai tes liens, Et des étrangers ne t’assujettiront plus. Jérémie 30 : 8

Je briserai l’Assyrien dans mon pays, Je le foulerai aux pieds sur mes montagnes; Et son joug leur sera ôté, Et son fardeau sera ôté de leurs épaules. Esaïe 14 : 25

Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël: Je brise le joug du roi de Babylone! Jérémie 28 : 4

J’étais irrité contre mon peuple, J’avais profané mon héritage, Et je les avais livrés entre tes mains: Tu n’as pas eu pour eux de la compassion, Tu as durement appesanti ton joug sur le vieillard. Esaïe 46 : 7

Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l’on rompe toute espèce de joug; Esaïe 58 : 6

Va, et dis à Hanania: Ainsi parle l’Éternel: Tu as brisé un joug de bois, et tu auras à sa place un joug de fer. Jérémie 28 : 13

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. Matthieu 11 : 29-30

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 2 Corinthiens 6 : 14

C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Galates 5 :1

Le Seigneur revient bientôt!

Tony Kunsende

La vidéo sur l’article