AGISSONS AVEC FERMETÉ CONTRE LE SÉDUCTEUR

« Il séduira par des flatteries les traîtres de l’alliance. Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté ».

Daniel 11: 32


Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.


1 Timothée 4: 1-3

Selon le Nouveau Dictionnaire Biblique , la séduction est « le fruit de la tentation. Elle a toujours pour auteur quelqu’un qui nous veut du mal. Elle cherche à nous détourner  de l’obéissance due à Dieu »(2002).

La séduction est un acte de corruption posé par l’adversaire dans le but de supprimer l’immortalité et la vérité que nous avons reçues en Christ (Jean 11 : 26-27, Romains 8 : 13). Elle est une de clés de ténèbres ouvrant grandement les portes de la perdition à ses ennemis vaincus.  Le maitre de la séduction , le diable,  séduit et subjugue , sans effort , les âmes non couvertes par le sang de Jésus.

Sans tenir compte du contexte politico-historique dans lequel surgit la citation de Daniel mentionnée dans cet article, il est tout de même important de signaler que Satan et ses auxiliaires séduisent facilement, par les flatteries, les chrétiens mal affermis quand ils se déguisent en anges de lumières ( 2 Corinthiens 11 : 14-15).

Ces temps de la fin sont marqués par l’apostasie du plus grand nombre en raison de déploiement des missiles de séduction fabriqués par Satan , l’accusateur des croyants (1Tim4 :1).

Les agents prédateurs de Lucifer se transforment en des faux docteurs en vue de piéger les âmes mal affermies. Ils caressent du plat de la main au moyen de fausses doctrines et de faux raisonnements les chrétiens immatures, déroutés  par le miroitement du système de ce monde .   Les Saintes Écritures exhortent , à cet effet , le peuple de l’alliance en Christ, à approfondir sa connaissance de Dieu afin d’ agir avec fermeté. Ceux qui connaissent véritablement le seul Père Céleste, et son Fils, le Seigneur Jésus-Christ, ne seront jamais capturés par les pièges du Séducteur quelle que soit l’ampleur de leurs subtilités.

Ils ont les yeux pleins d’adultère et insatiables de péché; ils amorcent les âmes mal affermies; ils ont le coeur exercé à la cupidité; ce sont des enfants de malédiction. 

2 Pierre 2: 14

La connaissance authentique de Dieu n’est pas comparable à la connaissance de philosophies de ce monde. En d’autres mots, « Quiconque est de la vérité écoute ma voix » avait déclaré le Seigneur Jésus devant Ponce Pilate, selon l’évangile de Jean. En effet, la vérité de Dieu est unique , elle a été révélée par le Seigneur Jésus-Christ , qui s’est présenté , à juste titre, comme étant , à la fois, la vérité salvatrice de l’humanité, et destructrice des œuvres de ténèbres.  


Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Jean 14: 6

Dans la pensée biblique , Jésus-Christ, le Ressuscité, est la vérité personnifiée (Jean 14 : 6 , Apocalypse 1: 4-6).  Il est , par conséquent, hors de question de parler de la vérité  relative que prône certains courants philosophiques de ce monde. N’en déplaise aux “postmodernistes”, cette certitude constitue le socle de la saine doctrine chrétienne.

La vraie connaissance de Dieu, en Jésus , donne aux chrétiens nés de nouveau , par la puissance du Saint-Esprit, la vie éternelle et une ferme assurance d’agir dans la volonté divine. « Or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé  Jésus-Christ » (Jean 17 :3).

L’Amen revient bientôt pour mettre fin définitivement à l’esprit de séduction (Apocalypse 11 : 18 ; Apocalypse 12:9).

TONY KUNSENDE

LA SIGNIFICATION BIBLIQUE DU MOT AMEN

Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:” 

Apocalypse 3: 14

“Celui qui voudra être béni dans le pays Voudra l’être par le Dieu de vérité, Et celui qui jurera dans le pays Jurera par le Dieu de vérité; Car les anciennes souffrances seront oubliées, Elles seront cachées à mes yeux.

Ésaïe 65 : 16

Amen: Assuré, établi.

Le Seigneur Jésus est appelé l’Amen, c.-à-d. le témoin fidèle, le véritable (Apocalypse 3.14; Esaïe 65.16). Dans ce verset d’Esaïe, le mot Amen est rendu parfois par « Dieu de vérité ».
Mot hébreux signifiant : il en est ainsi, ou : qu’il en soit ainsi (même racine que ferme, fiable, durable, la loi, la vérité, la fidélité).

Ce mot marque l’accord avec ce qui a été dit (1 Rois 1.36); ainsi l’assemblée répond amen à ce qui lui est annoncé (1 Chroniques 16.36; Néhémie 8.6; Apocalypse 22.20).

Il exprime également l’engagement (Deutéronome 27.15-26; Néhémie 5.13), le serment (Nombres 5.22), le désir (Jérémie 28.6), laffirmation (Apocalypse 5.14;7.12;19.4) et l’insistance (Galates 6.18).

Le Seigneur Jésus a utilisé « Amen, amen » traduit par « en vérité, en vérité, je vous le déclare » pour appuyer ses déclarations face à l’opposition de ses adversaires et attester la vérité de ses affirmations (Matthieu 6.2, 5,16;10.23;19.28;24.34;25.40; Luc4.25;9.27;12.44;21.3) surtout dans l’évangile de Jean (5.19,24,25;6.26,32,47,53,8.34,51,58).

Dans les épitres, Amen marque souvent la fin d’un développement et la louange (Romains 1.25, 11.36; Galates 1.5; Philippiens 4.20).

A la lumière de cet enseignement sur la signification du mot Amen, le Corps de Christ est appelé à dire amen de manière réfléchie et responsable pour ne pas tomber dans le piège de l’ennemi. En certifiant, par la voie orale, un accord ou un engagement spirituel contraire à la volonté de Dieu de la vérité, beaucoup de chrétiens s’exposent aux menaces de l’adversaire qui rode comme un lion rugissant (1 Pierre 5.8).

Si nous voulons garder nos âmes en Christ, nous devrions veiller sérieusement sur ce qui sort de nos bouches (Matthieu 12.36).  Ce n’est pas du tout prudent, pour unchrétien, de répondre amen à un sermon hérétique ou à un enseignement biblique dont il ne saisit pas le sens; ce serait faire un acte de folie , car les Écritures déclarent dans Proverbes 18.30 : « Celui qui répond avant d’avoir écouté fait un acte de folie et s’attire la confusion ». La Bible renchérit ,dans le meme sens, en disant clairement que c’est un piège pour l’homme de prendre à la légère un engagement sacré, et de ne réfléchir qu’après avoir fait un vœu (Proverbes 20.25).

Brisonsau nom de Jésus, tous les murs, les liens y compris les autels maléfiques érigés spirituellement contre les destinées de chrétiens à cause de vaines paroles sorties de nos bouches que l’apôtre Jacques qualifie de venins mortels (Jacques 3 : 8-10) , en implorant avec insistance la force de la miséricorde de Dieu dans nos vies. La plus grande puissance que l’univers ait jamais connue, déployée en Christ par le Père Céleste, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, donne aux vrais croyants du Seigneur Jésus la victoire sur l’armée des forces des ténèbres (Éphésiens 1 :19-20). Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, au nom de Jésus.

NDB-TONY KUNSENDE