L’ ALLURE ROYALE DE LA FOI EN JÉSUS-CHRIST(TEXTES ET VIDÉO)

Il y en a trois qui ont une belle allure, et quatre qui ont une belle démarche : le lion, le héros des animaux, ne reculant devant qui que ce soit ; le cheval tout équipé ; ou le bouc ; et le roi à qui personne ne résiste.

Proverbes 30 : 29-31

Pour l’amour de Dieu, au nom de Jésus-Christ, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, donnons à notre foi en Christ son allure impériale. Car nous sommes cohéritiers de celui qui a tout mis sous ses pieds. En outre, Il nous a ouvert les portes de Royaume de Dieu en nous transportant des ténèbres à la lumière de sa plénitude. Ainsi, nous pouvons affirmer avec certitude que nous sommes « un royaume, des sacrificateurs pour la gloire de notre Père céleste » (Apocalypse 1:6).

Soyons véritablement dignes de ce que nous sommes. Ne prenons surtout pas en vain la grâce de Dieu qui a couté le sang de Jésus-Christ. La victoire qui triomphe du monde, c’est bel et bien notre foi. Veuillez regarder la vidéo ci-dessous pour avoir beaucoup plus d’information biblique sur cette question.

Le Seigneur est proche.

Tony Kunsende

Le Seigneur Jésus-Christ a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen! 


Apocalypse 1 : 6

RESPONSABILITÉ SOCIALE DU CHRÉTIEN(LA DÉCLARATION DE LAUSANNE)

5. RESPONSABILITÉ SOCIALE DU CHRÉTIEN:

Nous affirmons que Dieu est à la fois le Créateur et le Juge de tous les hommes ; nous devrions par conséquent désirer comme lui que la justice règne dans la société, que les hommes se réconcilient et qu’ils soient libérés de toutes les sortes d’oppressions. L’homme étant créé à l’image de Dieu, chaque personne humaine possède une dignité intrinsèque, quels que soient sa religion ou la couleur de sa peau, sa culture, sa classe sociale, son sexe ou son âge ; c’est pourquoi chaque être humain devrait être respecté, servi et non exploité. Là aussi, nous reconnaissons avec humilité que nous avons été négligents et que nous avons parfois considéré l’évangélisation et l’action sociale comme s’excluant l’une l’autre.

La réconciliation de l’homme avec l’homme n’est pas la réconciliation de l’homme avec Dieu, l’action sociale n’est pas l’évangélisation, et le salut n’est pas une libération politique. Néanmoins nous affirmons que l’évangélisation et l’engagement sociopolitique font tous deux partie de notre devoir chrétien. Tous les deux sont l’expression nécessaire de notre doctrine de Dieu et de l’homme, de l’amour du prochain et de l’obéissance à Jésus-Christ. Le message du salut implique aussi un message de jugement sur toute forme d’aliénation, d’oppression et de discrimination.

Nous ne devons pas craindre de dénoncer le mal et l’injustice où qu’ils soient. Lorsque les hommes acceptent le Christ, ils entrent par la nouvelle naissance dans son Royaume et ils doivent rechercher, non seulement à refléter sa justice, mais encore à la répandre dans un monde injuste. Le salut dont nous nous réclamons devrait nous transformer totalement dans notre façon d’assumer nos responsabilités personnelles et sociales. La foi sans les oeuvres est morte.

TKM